Le bandit Adwords

Notez cet article

D’après une histoire vraie.

Je m’appelle Rajesh, je suis Indien et je joue à cache-cache avec Google dans le but de faire un maximum d’argent.

Ma méthode est très simple: j’utilise subtilement une multitude de comptes Adword que je crée grâce à des bons et des cartes de crédit virtuelles. Une fois que le compte est crée, je rédige une campagne tueuse qui oriente mes clients vers mes différentes affiliations. Ceci fait, je n’ai plus qu’à attendre les ventes qui se font sans trop de problèmes, et croyez-moi, je gagne beaucoup.

Je commence par créer un nouveau compte Adwords avec le bonus de bienvenu de $50. Ensuite, pour faire vérifier mon compte, j’utilise une carte de crédit virtuelle, ce qui me permet de protéger mon identité et aussi mon propre compte bancaire contre d’éventuels prélèvements.

Je peux alors créer ma campagne. J’utilise des majuscules un peu partout et puis aussi des mots de dingues pour afficher mes URL. Je fais en sorte de créer des campagnes les plus laides possible afin d’attirer l’attention des gens et qu’ils cliquent rapidement sur mes annonces. Je limite mon budget à $50 et fais des enchères très élevées sur les mots clé, de sorte que ma campagne apparaissent systématiquement tout en haut des liens commerciaux de Google. Par exemple, sur une campagne de sonneries de portable, il m’arrivait de faire des enchères jusqu’à $4 en fonction du jour et de l’heure.

Ma campagne est programmée pour ne durer que quelques minutes car il est nécessaire d’agir rapidement, avant de me faire repérer par Google et me faire bannir.

J’ai longtemps été capable de créer 20 comptes Adwords par jour et de gagner un peu près $8 par campagnes, soit plus ou moins $160 sur la journée. Pour ne pas me faire repérer, je débranchais systématiquement mon modem ADSL pour avoir une autre IP. Je jonglais entre Firefox, IE, et Opera, en prenant à chaque fois la peine de vider mes cookies et mon cache. J’utilisais aussi des proxy et Tor.

Comme j’ai constaté que cela fonctionnait bien, j’ai décidé de passer à la vitesse supérieure.

Tout d’abord, j’ai construit un outil qui me permettait de créer en semi automatique des comptes Adwords.

Puis comme la main d’œuvre en Inde est très bon marché, j’ai embauché une vingtaine de personnes chargées de créer des comptes Adwords au moyen de mon outil. Mes employés travaillaient par roulement de 8 heures, 24 heures sur 24.

Dans les meilleurs moments, nous étions capables de créer 500 comptes par jour. Nous nous sommes diversifiés dans nos affiliations, passant des sonneries de téléphones aux très lucratifs marchés des rencontres, et tout cela a bien fonctionné pendant plusieurs mois, nous permettant d’engranger une véritable petite fortune.

Il y a de cela un mois, nous avons un peu ralenti la cadence car ce genre de chose ne peut évidement pas durer des années: les techniques Blackhat sont des « coups » et non pas un business long terme en soit.

Et puis Google a tout essayé pour nous arrêter:
– bloquer les cartes virtuelles en provenance de ma banque. Ce n’est pas grave il y a d’autres banques en Inde,
– tenter d’intimider nos plateformes d’affiliation. Quelques unes ont cédé, d’autre non. Ce n’est pas grave, il y en a beaucoup d’autres,
– en validant manuellement la création des comptes Adwords. Ce n’est pas bien grave, il suffit de commencer une campagne légitime en misant de très faibles sommes: 1 centime par exemple sur un site quelconque, attendre quelques heures, et basculer sur une de nos campagnes dont nous avons le secret.

Aujourd’hui, j’ai arrêté les campagnes de masse. J’ai suffisamment gagné d’argent comme cela. Je me contente de créer un ou deux comptes Adwords par jour; mais c’est plus par amusement que par véritable nécessité.

Je ne regrette rien et je dois beaucoup à Google pour m’avoir permis de réaliser un si bon tour. Je sais très bien qu’ils finiront pas trouver une parade efficace, par exemple en renforçant l’authentification lors de la création du compte mais je m’en moque bien: j’ai fait mon temps et il y a tellement d’argent sur Internet que je trouverai bien une autre façon d’en gagner.

Je m’appelle Rajesh, et je suis aussi connu sous le nom du bandit Adwords.

3 commentaires sur “Le bandit Adwords

  1. je suis toujours fasciné par la scéne indienne, indonésienne et malaise du referencement et de la monétisation des blogs…j’ai l’impression que ce sont des parfatis amateurs qui tentent des expériences…et qui réussisent …
    cf: l’un des top blogueurs en malaisie avait oublié de renouveller son nom de domaine en mars…
    @+

  2. Oui, tu fais sans doute référence à Gobala Krishnan. Pas mal pour un pro du marketing :-)
    Pour ma part, qui ai habité quelques années aux Philippines, l’expression qui revient souvent est « bouts de ficelles ».

  3. à quand de nouvelles interviews (astuces) comme le bandit d’adwords ou le e-prostitué ?
    Merci pour ton blog :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge