J’ai vendu mon appartement

Notez cet article

Après pratiquement deux ans de galère,et entre autre de dépôt d'annonces immobilières dans les journaux, j’ai enfin réussi à vendre mon appartement. Cela ne s’est pas fait sans difficulté, et je pense à tous ceux qui sont dans le même cas en me permettant de leur donner quelques conseils. Après deux ans, j’ai acquéri bien malgré moi un peu de bouteille en matière de vente immobilière ;-)

Tout d’abord, les agences immobilières, une vrai jungle ces gens là ! Il y a du très bon comme du très mauvais. Surtout évitez les exclusivités: cela ne sert rien, si ce n’est à mettre tous vos œufs dans le même panier, et ce parfois pendant plusieurs mois. Ensuite, n’hésitez pas à les faire tourner. Vous signez un mandat, généralement pour une durée de trois mois, reconductible tant que vous ne vous y opposez pas. Si une agence n’est pas performante, dénoncez le mandat le plus rapidement possible.

Multiplier les agences est une hérésie car elles utilisent généralement les mêmes supports de presse et surtout Internet, ce qui fait que votre bien peut apparaitre en multiples exemplaires sur ces supports avec même des prix différents, avec de fâcheuses conséquences sur vos potentiels acquéreurs. Le mieux est de rester avec une à deux agences maximum, les plus performantes qui se détacheront rapidement des autres.

Bien entendu, j’ai également utilisé un certain nombre de site Web spécialisés. Là encore, c’est la jungle:

    PAP. Quelques appels de particuliers, la plupart était des curieux qui n’ont pas donné suite. Des agences aussi qui osent … Un site que je conseille tout de même, quoiqu’un peu cher, mais vous aurez du tri à faire.
    Vivastreet, un bon site gratuit qui vous ramène beaucoup de visites sur votre page web, ainsi que de nombreux coups de fil. Pratiquement toutes les agences lyonnaises m’ont appelé par leur intermédiaire. Quelques particuliers aussi vous appelleront.
    Gumtree, LE site de petites annonces en Angleterre, dès fois que votre bien intéresserait nos amis d’outre Manche; ils sont de plus en plus nombreux à venir s’installer chez nous.
    Seloger.com, sans doute le meilleur de tous les sites d’annonces immobilières. Mais je ne suis jamais arrivé à m’y inscrire comme particulier. Par contre, il drainera énormément de gens sur votre agence.

Les autres étaient sans grand intérêt, du moins dans mon cas.

A noter que certains de ces sites vous enverront pas mal de publicités par SMS.

D’autres moyens que j’ai utilisé avec plus ou moins de succès:

    Youtube qui me génère toujours pas mal de trafic.
    Adwords si vous avez un peu de budget. Par contre, il est assez difficile de se positionner sur des requêtes immobilières, surtout en face des poids lourds. Toutefois en utilisant quelques combinaisons avec le nom de votre ville, vous pouvez avoir quelques bonnes surprises. Le réseau de contenu peut être également une bonne alternative.
    Les petites annonces dans la presse locale, quelques retours également en provenance de gens qui n’ont pas d’Internet (Oui, ça existe encore ;-)
    Des centaines et des centaines d’annonces déposées dans les boites aux lettres. Je déconseille si vous n’aimez pas la marche à pied, les grosses impressions sur votre PC et surtout le ras-le-bol devant l’impossibilité de pénétrer dans la plupart des immeubles. Etre colporteur, c’est vraiment un sacerdoce.

Quelques petits conseils additionnels:

    Prévoyez absolument une petite page Web, cela ne peut que vous aider, et plusieurs sites d’annonces vous proposent d’entrer une URL lors de la création de votre annonce. De plus, c’est un excellent vecteur de communication.
    Lorsqu’un particulier vous contacte, demandez lui toujours comment il a eu votre téléphone, ou votre email, cela vous aidera à déterminer les meilleures « conversions ».
    Vendez avant d’acheter.
    Evitez absolument les prêts relais.
    Ne désespérez pas, votre acheteur est peut être votre voisin ou votre frère.
    En dernier recours, cassez le prix et faites une journée portes ouvertes.

Et finalement, je vous dévoile ce qui a le mieux marché pour moi, puisque c’est comme cela que j’ai finalement vendu: les petites annonces de proximité, comme quoi Internet n’est pas une finalité en soi. Collez des petites affiches dans votre immeuble, ou dans les petits commerces de votre quartier (boulangerie, supérette, coiffeur, boucherie, etc.) Mettez des photos en couleur, et n’oubliez pas de mettre le filtre indispensable: « agences s’abstenir ». Les gens qui vous contacteront sont souvent de très bons acheteurs, car ils connaissent déjà le coin, et souhaitent y rester, parfois coute que coute.

Je termine en remerciant vivement les personnes qui m’ont aidé dans ce qu’il faut bien appeler une aventure:

Christophe qui vend toujours son Duplex à Montpellier, Cimm Caluire (Appartement Caluire), Virtagence, Capifrance, Rudy, mes affiliés, Bruno, Kysban, Seb et finalement mes parents pour leur support.

3 commentaires sur “J’ai vendu mon appartement

  1. @christophe, effectivement tu n’étais pas bien loin ;-) Mais ce que je retiens, c’est que ce n’est pas par Internet que j’ai vendu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge