Sérieusement, peut-on gagner de l’argent sur Internet ?

Notez cet article

Cela fait maintenant des années que je promène mes guêtres sur la toile, depuis 1994 précisément et il m’arrive régulièrement de faire un petit bilan de ce que j’y découvert et appris. Je ne sais pas pourquoi, mais les sujets qui concernent l’argent m’ont toujours attiré, et même lorsque je recherche des photos de Laetitia Casta nue, j’échoue régulièrement sur des forums financiers ou apparentés.

Est-ce de la vénalité, du méchant capitalisme de bas étage, ou tout simplement un mauvais gène que m’a donné mon papa, boursicoteur invétéré qui doit tenir cela de sa maman, ma centenaire de grand mère qui m’a initié à la bourse alors que je n’avais que 21 ans. Je ne sais pas, c’est sans doute cela être humain. Quoiqu’il en soit, j’ai essayé beaucoup de trucs, tactiques, idées, méthodes, e-book, machins chose, et à l’aube de ma nouvelle décennie, celle qui commence par 4, mais qui ne m’oblige pas encore à me fournir en petite pilule bleue, je fais un petit bilan de ces quelques années passées à tenter de payer plus d’impôts.

Je précise tout de suite qu’il ne s’agit que de constations personnelles, et qu’il est hors de question que certains de mes disciples prennent ce que je dis pour argent comptant. La chose la plus importante, pour ma part, est qu’un Saint Graal est avant tout personnel, qu’il doit vous plaire, être adapté à votre style de vie, au temps que vous pouvez y consacrer et que ce qui marche pour vous ne marchera peut être pas pour votre petite amie qui a promis de vous acheter votre dernier ebook qui explique comment s’enrichir en vendant du tricot sur Facebook.

Tout d’abord, il faut vous dire que je suis un joueur, j’aime les casinos, surtout l’ambiance feutrée qui y règne, ses cocktails à 100€ le verre (glup !), et aussi les beaux décolletés que l’on voit malheureusement trop peu. L’avantage aujourd’hui, c’est qu’on joue dans son fauteuil, avec un bon verre de Château Neuf, et puis aussi un fond d’écran Aubade mais que j’ai dû récemment changer parce que ma fille regarde quelque fois Bambi sur mon PC.

J’ai beaucoup joué à la roulette, j’ai gagné, parfois même beaucoup et bien sûr perdu comme presque tout le monde. Mon analyse est que l’on ne peut pas gagner contre une roulette sur un casino en ligne pour plusieurs raisons.

Tout d’abord parce que l’on part avec un handicap certain: on n’a que 48% de chances de gagner, à cause du zéro. Ensuite, parce que je n’ai aucune confiance en un programme informatique qui décide de la couleur qui va tomber.

Les casinos ont beau avoir telle certification machin, telle garantie truc, permettez-moi d’être très dubitatif sur la chose: un véritable générateur aléatoire n’aura jamais la véritable qualité d’une vraie roulette. Donc exit cette façon trop hasardeuse de gagner de l’argent.

J’ai par la suite migré vers les paris sportifs et tout de suite aimé cette façon très rapide de gagner beaucoup d’argent. Avec les mois qui ont suivi,
je suis rapidement passé vers le trading sportif: vous achetez à quelqu’un d’autre un paris (Back) que vous revendez par après (Lay).

L’avantage est que vous passez d’une logique de résultat binaire ou soit l’on gagne, soit l’on perd, à une logique de demie mesure: vous gagnez un peu ou vous perdez un peu. J’ai fait cela un temps, cela m’a plu, puis un peu lassé. Si j’ai gagné ? Oui sans conteste et il m’arrive encore parfois de pratiquer mais sans plus, et à petite dose. En tout cas, je ne peux que vous conseiller de privilégier le trading sportif aux paris de base: vous avez beaucoup plus de chances de gagner sur le long terme.

Ensuite, je suis tombé dans quelque chose d’énorme: le Forex, le marché des échanges monétaires. Cela fait des années que j’évolue dans un milieu de boursicoteurs, et le Forex est une sorte de consécration. Je laisse à d’autres le soin d’expliquer de quoi il en retourne tellement il y a de choses
à dire à ce sujet. Cela fait maintenant 4 ans que je pratique, et c’est seulement que depuis peu que je commence à gagner de l’argent. Je déconseille toutefois de partir, comme cela à l’aveuglette: c’est le risque assuré de perdre de l’argent. Le mieux est de se trouver un mentor ou encore d’écumer les forums spécialisés pour se faire une idée et surtout se former.

Sur ces trois chapitres de ma vie, j’ai tout de même appris beaucoup de choses.

Tout d’abord, il ne faut pas s’éparpiller et bien se concentrer sur quelque
chose que l’on sent bien et surtout qui nous plait.

Ensuite, la gestion en elle même de l’argent est quelque chose d’absolument primordiale et qui ne doit pas être réduite à de simples virements Paypal ou autres. La méthode de gagner de l’argent, la stratégie, est certes un facteur important, mais elle se fait toujours au détriment de la gestion, ce que l’on appelle le Money Management en Anglais (MM pour les intimes).

Lorsque l’on joue au casino, que l’on parie ou que l’on trade sur le Forex, on se trouve dans une logique court terme basée généralement sur une seule opération ou sur une durée limitée: je joue Lyon gagnant contre Paris, je joue une heure à la roulette ou j’achète trois lots de EUR/USD. Ce que l’on a tendance à oublier, c’est que cette opération aura toujours une incidence sur les autres événements à venir, et qu’il est donc nécessaire d’être extrêmement rigoureux sur son propre MM et surtout d’intégrer le résultat dans une logique plus large.

Je vous cite l’exemple bateau de la roulette. Il existe une technique de « recovery » (récupération des pertes) toute bête, foncièrement idiote et à ne surtout pas utiliser: la martingale. Lorsque vous perdez, la « technique » consiste à doubler la mise pour récupérer ce que l’on a perdu. Le problème, c’est qu’il faut parfois plusieurs coups pour gagner et que par conséquence, il est nécessaire de posséder un capital suffisamment solide pour s’en sortir. En bref, c’est la ruine assurée et ce très rapidement. Mais vous vous êtes rendu compte que je n’avais parlé que des pertes. Quid maintenant de mes gains ? Pourquoi, mon MM doit-il s’appliquer uniquement en cas de pertes ? Lorsque je gagne, je peux également monter une martingale limitée à disons trois coups: comme ceci, je peux créer une provision pour mes pertes à venir, sans risque.

Toujours pour continuer sur l’idée du MM, il m’apparait vital de construire un objectif systématique de gain ou de perte. Par exemple, sur l’opération
que je compte réaliser, quel qu’elle soit, j’ai prévu de gagner 50€, j’accepte de perdre 30€ et surtout je m’y tiens ! Si je gagne, je mets 20€ de côté, et je réinvesti mes 30€ au prochain coup, comme cela si je perd sur la prochaine opération, je serai toujours avec un bénéfice de 20€, et je m’arrêterai là.

Dans l’hypothèse où j’aurai perdu, ma prochaine opération se fera avec comme objectif 80€ de gains (30 à récupérer + 50 de gains) et 60€ de pertes, mais en deux coups bien distincts: 40€ de gains * 2 et 30€ pertes * 2. Voici donc un exemple de MM sommaire, mais que l’on doit decoreller de la stratégie qui est un autre sujet. Une stratégie viable doit donc faire au moins 50% de réussite pour être utilisable sur une période donnée.

Bien entendu, la roulette sur le casino en ligne, avec son résultat binaire et ses 48% de chance de gagner est certainement le pire exemple où appliquer un MM rigoureux; préférez-lui une méthode où il existe des demies mesures, comme le trading sporting, le Forex ou même la Bourse si vous en faites. Je suis convaincu que la clé d’une réussite financière passe pour plus de 60% sur la façon dont on gère son argent, ce qui rentre et ce qui sort.

Et dernier petit détail que j’ai observé au cours de ces dernière années: il y a franchement beaucoup d’escrocs sur Internet, des marchands de rêve, des galopins, des mythomanes et des affabulateurs. Ce qui a aboutit à la conclusion suivante: les gens qui gagnent le plus d’argent sur Internet sont ceux qui expliquent comment en gagner.

Je fais ici une analogie avec un petit détail de  l’histoire du Far West que vous connaissez certainement: la ruée vers l’or n’a pas enrichi les mineurs, mais les marchands de pelle !

Et je vous conseille de jeter un œil au slogan du célèbre John Chow: « I Make Money Online By Telling People How I Make Money Online ». (Je gagne de l’argent sur Internet en expliquant aux gens comment je gagne de l’argent sur Internet). Assez révélateur, n’est-il pas ? Et John gagne plusieurs dizaines de milliers de dollars chaque mois avec un blog somme toute relativement intéressant, mais certainement pas de quoi fouetter un chat.

Rendez-vous dans dix ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge