Etes-vous un bloggeur à tendance

Notez cet article

On commence à blogger lorsque l’on est dans l’une de ces deux situations:

– on a envie de raconter sa vie et ses états d’âme, si possible en s’exhibant.
– on se considère comme une sorte de journaliste indépendant et si possible, on souhaite en tirer un petit bénéfice. Et puis après tout qu’importent ce qu’en pensent les pros qui nous rabachent que l’on a pas la carte de leur corporation et cette moitié de gens qui considère que gagner de l’argent est un pêché mortel.

Voici donc à quoi peut se résumer la communauté des bloggeurs; c’est, je dois l’admettre, parfois un peu réducteur, mais après tout, cela résume quand même pas mal la situation.

Je m’intéresse à la deuxième catégorie, celle qui a un objectif: informer, et pourquoi pas gagner quelques piécettes. Pour ce faire, ce bloggeur va composer et rédiger toute une série d’articles dont la teneur va varier en fonction de son humeur, ses découvertes, et ses expériences. Au fil du temps, il est fort probable qu’une thématique dominante va sortir de ces écrits. Si l’on prend par exemple la thématique du présent blog, on s’aperçoit que la messagerie et la sécurité y sont des thèmes assez récurrents.

Maintenant la thématique n’est pas quelque chose d’exploitable par un moteur de recherche, tout simplement parce qu’elle induit une notion difficilement modélisable: le concept. Un moteur comprend un mot et certainement une famille de mots mais il lui sera très difficile de catégoriser tel ou tel site dans un thème précis; par ailleurs, il manque au moteur un pouvoir fondamental: le jugement. J’en veux pour preuve que la notion de thème n’apparait jamais chez Google; oui, mais vous allez me dire qu’elle est en partie présente chez Yahoo. C’est juste, mais si le premier est un moteur pur et dur, le second est pour une partie un annuaire géré par des personnes, donc des humains qui ont de la jugeote et qui savent thématiser un site.

Je continue mon argumentation sur la nature du trafic organique généré par les moteurs: vous pouvez sortir sur des requêtes très différentes les unes des autres. Pour ma part, comment pouvez-vous m’expliquer que mon trafic réponde sur des concepts aussi différents que Sendmail, Hummer, Sébastien Chabal, etc. En clair, c’est une notion qui ne semble pas exister, du moins pas sur Google. Maintenant, sans tout remettre en question, je tiens à relativiser mes propos car je ne prétend pas avoir la science infuse en terme de SEO: dans la mesure où elle est absente, cela ne signifie pas forcément qu’elle n’existe pas, mais qu’elle n’est pas utilisée sur Google.

Si Google n’utilise pas le thème, il lui préfère des tendances; c’est à dire qu’il construit des résultats, les SERPS, en fonction d’événements qui changent avec le temps. Un contenu est normalement immuable, mais sur un blog, des commentaires peuvent enrichir un article provoquant sans cesse des modifications dans l’index de Google. Vous n’êtes pas sans savoir que Google adore la fraicheur, il est frais mon contenu, il est frais.

Quelque chose qui serait intéressant mais que l’on ne voit que très rarement serait d’incorporer directement les commentaires dans la page principale, au lieu de toujours la déplacer vers une page satellite, la page des commentaires. On s’expose toutefois à un problème potentiel: la surcharge. Si une page met trop de temps à se charger alors elle peut être retirée de l’index.

Les tendances vont donc évoluer dans le temps en fonction du contenu et bien entendu des backlinks, les liens pointant vers l’article en lui même. Maintenant, je vous propose quelque chose d’assez neuf: blogger en fonction des tendances du moteur de recherche.

Afin de faire une analogie simple, je vous propose de jeter un œil à la bourse, c’est de circonstance avec tout ce qui s’y trame en ce moment. Je ne vous demande pas d’acheter des actions mais je préfère vous livrer juste un peu de bon sens lorsque vous boursicotez: on achète toujours quand la tendance est haussière (ça s’appelle jouer long) et on vend toujours lorsque la tendance est baissière (ça s’appelle jouer court). On va donc appliquer cette règle simple avec notre trafic organique: suivre la tendance. Voici un exemple avec les derniers mots clé qui sortent bien sur Pagasa:

– blacklist
– test smtp
– test serveur smtp
– la banque postale
– pagasa

Les trois premiers mots-clés correspondent à des résultats quasiment immuables depuis de longues années déjà. Ce ne sont pas des tendances, et elles indiquent une position ferme, voir même une domination pour les requêtes « test smtp » et « test serveur smtp ». Le quatrième mot nous intéresse: il s’agit de « la banque postale ». Nous sommes clairement en présence d’une tendance, car cette requête est apparue subitement suite à la publication de mon article sur l’encaissement d’un chèque américain. Il est fort à parier que cela ne dura qu’un temps et que petit à petit, elle disparaitra dans les méandres de Google.

Pourquoi, et bien tout simplement parce que, et d’une, je vais écrire d’autres articles bien plus passionnants, qui vont progressivement faire disparaitre la banque postale de ma page principale, que de deux, il y a peu de chance que l’on fasse un lien valable sur mon article, et que finalement, je n’ai pas trop envie de blogger sur la banque postale, même si c’est ma propre banque. D’ailleurs cette page n’est pas franchement optimisée pour cela.

Mais derrière tout cela se cache tout de même une idée intéressante: blogger à tendance, dans l’espoir secret de créer une domination qui fera de vous un homme/une femme riche comblé(e). Je vous rappelle que vous faites partie de la seconde catégorie: les journalistes indépendants, sans carte du parti, et qui veulent faire de l’argent à gogo pour pouvoir les mettre à la banque postale.

Pour devenir un bloggeur à tendance, il vous suffit donc de repérer le mot-clé qui apparait subitement dans vos statistiques et qui se trouve assez éloigné de votre thématique habituelle. Pas celle de Google, hein, la vôtre. D’ailleurs sur Google, elle n’existe pas, je vous l’ai déjà dit. Puis vous pondez un joli article dont vous avez le secret en l’optimisant bien pour Google, de sorte qu’il absorbe bien votre site et que vous sortiez premier dans les SERPS.

Vous ne savez pas comment optimiser un article ? Et bien, je vous livre une partie du secret: vous faites une requête sur votre mot-clé, par exemple, la banque postale et vous regardez où se trouve ce mot-clé dans les dix premiers résultats.

Au fil du temps, vous verrez de nettes améliorations, mais attention à la suroptimisation, elle peut rapidement vous déclasser; alternez beaucoup: un article généraliste, un article à tendance, un article généraliste, etc.
Et une chose encore: les SERPS varient beaucoup entre elles: les résultats obtenus sur la recherche Web ne sont pas les mêmes que celles obtenues sur la recherche Blog ou Images.

En conclusion, je me répète, mais je l’ai déjà dit, je ne bloggerais plus sur la banque postale, je rappelle que je ne suis pas un vil spammeur.

9 commentaires sur “Etes-vous un bloggeur à tendance

  1. Salut,

    Ayant connu ton blog en recherchant des infos sur Sébastien chabal, je le lis régulièrement depuis ;-)
    Continues, j’aime bien le ton de tes billets!

  2. Toujours aussi agréable de lire tes articles.
    C’est vrai que c’est un phénomène que j’avais déjà observé et il s’agit vraiment d’une stratégie pour bloguer.
    Comme tu le dis même si les articles n’apparaissent que peu de temps en première page pour une requête tendance, elle à le mérite d’apporter du trafic et de se faire connaitre, cependant attention de ne pas publié un article qui n’aurait absolument rien à voir avec le reste du site ou qui n’utiliserai pas le même ton (c’est mon avis)

    Et pour finir, si tu ne souhaites pas apparaitre sur « la banque p… » (non je ne mettrai pas l’expression entière) pourquoi l’avoir répété plusieurs fois dans cet article ? ;-)

  3. @Jayrom, pas grave pour les fautes, y a bien pire ;-) C’est amusant de blogger à tendance, mais tu l’as très bien dit, cela risque de mener à des choses un peu incongrues, voir même complètement hors de la thématique du site, et ça c’est mal. En ce qui concerne la bank paustale, je me suis rapidement retrouvé numéro 2 sur blogsearch et ce pendant plusieurs jours. Et Technorati m’a amené pas mal de trafic aussi, toujours sur la bank paustale; amusant, mais rien de bien folichon au fond.

  4. Oui je me doute bien, d’autant plus que ce n’était peut être pas le but recherché.

    Perso, j’avais fait le test sur « live gratuit secret story » ou un truc à la con dans le genre et ça nous à permis d’atteindre 600 visites journalières. (Ça n’a duré qu’une dizaine de jours mais c’était marrant )

  5. @Jayrom: Ah, tu connaissais déjà le principe; cool, je suis encore en retard d’une guerre, moa. 600 visites, c’est pas mal du tout quand même. Après, le plus important, c’est de monétiser tout cela.

  6. Avant de tester quand secret story a commencé non je ne connaissait pas ! (ça dois dater de quelques petits mois.) mais depuis j’ai pas eu le temps de refaire le test. C’était peut être qu’un coup de bol…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge